ACCÈS EXTRANET

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

Habitants des Outre-mer

Les acteurs locaux de la préservation des récifs coralliens

Les coraux, un patrimoine d'exception à préserver

habitant outre mer

Les collectivités d'outre-mer abritent un patrimoine naturel exceptionnel. Les récifs coralliens et leurs écosystèmes associés (mangroves, herbiers) apportent de nombreux services aux communautés locales :

  • Prises de pêches issues de la mer et du lagon
  • Bois issu de la mangrove
  • Perliculture
  • Activités récréatives...

Pourtant, l'équilibre fragile de ces milieux est menacé par certaines activités humaines qui entrainent notamment une diminution des populations de poissons, la mort du corail, la pollution des eaux.

A son niveau et avec des gestes simples, chaque habitant d'outre-mer peut être le gardien du patrimoine naturel de son île et préserver ainsi les services rendus par les écosystèmes. Nous sommes tous liés à la nature. Individuellement et collectivement, chacun peut apporter sa contribution à la préservation des récifs coralliens.

Préserver les récifs coralliens par des gestes simples

Chaque collectivité d'outre-mer possède ses propres spécificités. Les associations locales de protection de l'environnement pourront vous renseigner sur les bonnes pratiques et les programmes existants de protection des récifs coralliens, des mangroves et des herbiers auxquels vous pourrez participer.

 

habitant outre mer

Agir pour la nature : les associations locales organisent régulièrement des journées d’action pour la protection des récifs coralliens : nettoyage des plages et des fonds marins, ramassage d’étoiles de mer tueuses de corail (Acanthaster planci)… N’hésitez pas à vous rapprocher d’elles pour vous renseigner sur leurs actions et y participer !

Reef Check : Reef Check est un programme d’observation et de suivi des récifs coralliens, simple et à la portée de tous. Selon un protocole de référence, validé à l’échelle mondiale, Reef Check consiste à observer de manière régulière l’évolution de l’état de santé des récifs coralliens (en savoir plus). Les données collectées permettent aux collectivités locales de mieux protéger, gérer et restaurer leur patrimoine naturel. Renseignez-vous auprès des associations locales pour la protection du milieu marin, ce sont sans doute des relais Reef Check !

Tri des déchets : une mauvaise gestion des déchets est une cause majeure de pollution. Ne pas jeter ses déchets dans la nature, pratiquer le tri des déchets chez soi et à son bureau, jeter ses piles usagées dans des bacs spécialisés… sont des gestes simples qui contribuent à préserver les milieux naturels. C’est aussi un moyen efficace de préserver un cadre de vie non pollué, sain et agréable.

Pêche durable : les récifs coralliens abritent de nombreuses espèces de poissons et crustacés. Les prises de pêche liées aux récifs coralliens représentent un quart de la pêche mondiale ! Néanmoins, les stocks ne sont pas inépuisables et si l’on continue à pêcher inconsidérément, le milieu va s’épuiser. Afin de préserver cette ressource et d’assurer durablement les besoins vitaux des populations, il est essentiel de respecter les bonnes pratiques de pêche : respecter les tailles minimales de pêche, les zones autorisées, ne pas utiliser de techniques destructrices comme la pêche aux explosifs...

Protéger le corail : le corail est un animal vivant. Toute la faune du lagon en dépend car elle trouve au sein des récifs coralliens abri, nourriture et même nurserie pour élever les juvéniles. Pour protéger cet écosystème exceptionnel et fragile, la première étape est de ne pas abimer voire détruire le corail, notamment lors des plongées. Lorsque l’on est en mer, mieux vaut jeter l’ancre sur un fond sableux ou dans l’idéal amarrer son bateau à un mouillage. Il faut éviter de prélever directement du corail dans le lagon ou d’en acheter sur les marchés.