ACCÈS EXTRANET

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

PALME IFRECOR 2011

la première PALME IFRECOR

Le 27 juin 2011 était lancée la première édition de la Palme IFRECOR à l'occasion de l'année des Outre-mer. C'est le mercredi 14 décembre 2011 que les élus Pierre Aliotti, vice-président de la collectivité de Saint-Martin et Ronald Tumahai, maire de la commune de Punaauia en Polynésie française, ont reçu la Palme IFRECOR sur l'île de la Réunion pour leurs projets respectifs de "Création d'un sentier sous-marin éducatif dans la Réserve naturelle nationale de Saint Martin" et de " Réhabilitation d'un espace lagonaire impacté par la prolifération du poisson jardinier Stegastes nigricans ".

La France, qui assure en 2011, avec les îles Samoa, la co-présidence tournante de l'initiative internationale pour les récifs coralliens (ICRI) ; a distingué lors de la 26ième Assemblée Générale de l'ICRI deux élus pour leur action en faveur de la protection des récifs coralliens.

Présentation du projet « Création d’un sentier sous-marin éducatif dans la Réserve naturelle nationale de Saint Martin »
Un sentier sous-marin ponctué de stations de découverte commentées ? C'est le projet réalisé sur l'îlet Pinel, au sein de la Réserve naturelle nationale de Saint-Martin. Grâce à un équipement FM installé sur les tubas, le visiteur peut tout au long de sa progression écouter des messages sur la description des herbiers de phanérogames et coraux présents, une explication sur leurs fonctionnalités écologiques ou encore sur la description des espèces de poissons visibles le long du sentier.

La déclaration de Pierre Aliotti :
"Je suis touché d'être récompensé par ce trophée qui valorise tout le travail réalisé depuis de nombreuses années : la création de la réserve, les arrêtés de protection forte pris pour tous les étangs, la publication de la loi de 1996 et l'intervention du Conservatoire du littoral, le suivi des projets d'acquisition foncière (Galion et Redrock)... autant de projets réalisés pour la qualité de vie de nos concitoyens, pour nos visiteurs touristes, poumons de l'économie."

Présentation du projet « Réhabilitation d’un espace lagonaire impacté par la prolifération du poisson jardinier Stegastes nigricans « dans la commune de Punaauia en Polynésie française »
Le poisson jardinier Stegastes nigricans est une espèce indigène qui connaît un développement "explosif" depuis une quinzaine d'années, suite à la très forte réduction de ses compétiteurs (pêche intensive d'autres poissons herbivores, d'oursins ou de gastéropodes). Il colonise certains pinacles du lagon dont il « interdit » alors l'accès aux autres espèces de poissons. Le financement d'une thèse sur le sujet permet de mieux comprendre les interactions qui régissent cet écosystème. A travers ce projet de restauration, la commune souhaite mettre en place une gestion concertée du lagon, en harmonie et dans la compréhension mutuelle entre les acteurs : pêcheurs, touristes...

 

La déclaration de Ronald Tumahai :
« Ce trophée vient récompenser les actions de réhabilitation écologique du lagon de Punaauia conduites avec Pae Tai Pae Uta, projet qui s'inscrit plus largement dans une démarche de développement durable pour notre commune avec l'objectif de faire aboutir rapidement le PGEM (Plan de Gestion de l'Espace Maritime) que nous conduisons en étroite collaboration avec les associations de protection de l'environnement ».


Les élus qui ont participé à l'édition 2011 de la Palme IFRECOR sont :

Dans la catégorie « protection, valorisation et restauration »

Polynésie française

Ronald Tumahai, Maire de Punaauia
pour le projet de « Réhabilitation d'un espace lagonaire impacté par la prolifération du poisson jardinier Stegastes nigricans »

Mayotte
Jean Michel Cardon, Syndicat Intercommunal d'Eau et d'Assainissement de Mayotte (SIEAM)
pour le projet « Construction du sea-line (entre Grande Terre et Petite Terre) pour l'alimentation en eau potable de Petite Terre »

Nouvelle-Calédonie
Jean-Claude Briault, membre du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie en charge des relations avec les communes
pour le projet « Une union pour sauver le lagon calédonien ».

M. Diahoué, Maire de Pouébo et Conseiller territorial de la Province Nord
pour le projet « Création et co-gestion de trois Aires Marines Protégées en Province Nord de Nouvelle-Calédonie »

Dans la catégorie « Éducation, sensibilisation et amélioration des connaissances »

Polynésie Française :
Ronald Tumahai, maire de Punaauia ;
pour le projet d' "Ateliers pédagogiques et de sensibilisation autour du sentier sous-marin dit du PK 18 à Punaauia"

Martinique :

Maurice Antiste, maire du François ;
pour le projet de "Mise en place et exploitation à des fins pédagogiques du 1er sentier sous-marin Martiniquais"

Wallis et Futuna :

Le service territorial de l'environnement et le Service territorial de la pêche
avec le soutien de l'association Mauli Lelei ;
pour le projet "Préservons nos récifs, nos mangroves, la survie de nos îles en dépend"

Saint-Martin :
Pierre Aliotti, Vice-président de la collectivité de St Martin ;
pour le projet de "Création d'un sentier sous-marin éducatif dans la Réserve naturelle
nationale de Saint-Martin (à l'îlet Pinel)"

Nouvelle Calédonie :
M. Diahoué, Maire de Pouébo et Conseiller territorial de la Province Nord
Pour le projet « Opération de sensibilisation pour la réintroduction de bénitier dans le cadre de la création de trois Aires Marines Protégées en province Nord de Nouvelle-Calédonie »

Plus d'informations :
Dossier de presse de la remise des prix (14/12/2011)