ACCÈS EXTRANET

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

Récifs coralliens

Les joyaux de l'outre-mer

La France est le seul pays au monde à posséder des récifs coralliens dans les trois océans de la planète

Vue aérienne -Fakarava_Polynésie française

Les récifs et leurs lagons couvrent 57 557 km² (source : Andréfouët et al, 2008. Atlas des récifs de France outre-mer, IRD), soit en moyenne le double des surfaces des terres émergées qu'ils entourent. Les 8 collectivités françaises d'outre-mer abritent ainsi près de 10 % des récifs et 20% des atolls du monde.

Grâce en grande partie à la présence des récifs, la France dispose de la deuxième plus vaste Zone Economique Exclusive du monde avec plus de 11 millions de km² ; les collectivités de l'outre-mer représentent plus de 90% de l'espace maritime national. La France détient ainsi une responsabilité mondiale en matière de conservation et de gestion durable de ses récifs et des mangroves et herbiers qui leur sont liés.

 

Les collectivités françaises de l'outre-mer entourées de récifs coralliens se distribuent ainsi

• l'océan pacifique : Nouvelle-Calédonie, Polynésie Française, Wallis et Futuna, Clipperton
• l'océan indien : La Réunion, Mayotte, les îles Éparses
• l'océan atlantique : la Martinique, la Guadeloupe, Marie-Galante, les Saintes, la Désirade, Saint-Barthélemy et Saint-Martin

Ces collectivités possèdent une forte diversité géographique : les terres émergées peuvent s'étendre de 2 km² pour Clipperton à 18 000 km² pour la Polynésie. Les types d'îles et de récifs sont également très divers : îles continentales à récifs barrières, îles hautes entourées de récifs frangeants, atolls...

Les récifs coralliens sont des écosystèmes exceptionnels menacés qu'il est important de préserver. Au même titre que les mangroves et les herbiers qui sont des écosystèmes associés aux récifs, ils offrent de grands services aux communautés humaines qui en vivent.

Biodiversité des récifs

Sous-marin F. MazeasLes récifs coralliens sont, avec les forêts tropicales, les écosystèmes les plus riches et les plus productifs de la planète. Ils abritent une biodiversité exceptionnelle et offrent un panorama sans pareil de la vie sous-marine : coraux, poissons, raies, tortues, requins... Un tiers des espèces marines connues vit dans les récifs, soit près de 100 000 espèces.

Le corail, un animal marin

Polype © Parent Géry
Les coraux sont des animaux marins invertébrés appartenant à l'ordre des cnidaires (comme les anémones de mer ou les méduses). L'unité composant le corail est le polype. C'est un organisme constitué d'une bouche, d'un estomac, d'une paroi et de tentacules urticants destinés à capter la nourriture.

Le polype peut vivre seul, il forme alors ce qu'on appelle un corail solitaire. La plupart des coraux sont néanmoins constitués de colonies de centaines de polypes génétiquement identiques, tous issus de la division un polype unique.

 

Vivre en symbiose avec une algue

Pour se nourrir, les polypes utilisent leurs cellules urticantes pour capturer du zooplancton. Certains types de coraux possèdent dans leurs tissus des micro-algues symbiotiques, les zooxantelles. En captant l'énergie lumineuse, ces algues photosynthétiques apportent au corail une ressource énergétique supplémentaire favorisant la croissance de son squelette calcaire. En retour, les algues trouvent au sein du corail un milieu stable et les éléments nécessaires à la réalisation du processus de photosynthèse.

Le réchauffement climatique est une des menaces qui pèse sur les récifs coralliens. En effet l'augmentation de la température de l'eau menace le fragile équilibre qui relie les polypes et les zooxanthelles, provoquant le phénomène de blanchissement des coraux.

Formation des récifs coralliens

Fonds sous-marins de Nouvelle-Calédonie_Franck Mazéa

On distingue en général les coraux mous (comme les gorgones) des coraux durs, dits « constructeurs de récifs ».

A la différence des coraux mous, les polypes des coraux durs sécrètent un squelette calcaire solide. C'est ce squelette calcaire qui va être à la base de la formation des récifs coralliens. En effet à la mort du corail dur, le squelette va perdurer. Au fur et à mesure des années, les résidus calcaires vont s'accumuler et les coraux vont continuer à se développer à la surface de cette structure : c'est ainsi que va se former le récif corallien.

Les îles volcaniques offrent un substrat idéal pour la fixation des larves de polype et le développement des récifs coralliens.

Trois différents types de récifs

En outre-mer, on distingue trois principaux types de récifs coralliens :

Les différent types de récifs © NOAA - Coral Reef Information System

Récif frangeant

Il s'étend directement le long de la côte et est souvent séparé d'elle par un petit chenal peu profond.
On trouve ce type de récifs principalement à la Réunion et dans les Antilles.

Récif barrière

Contrairement au récif frangeant, le récif barrière est séparé de la côte par une mer intérieure : le lagon.
On les trouve en Nouvelle-Calédonie, autour des îles hautes de Polynésie Française, à Wallis, à Mayotte. Une barrière est également présente sur la côte est de la Martinique et en Guadeloupe (Grand Cul-de-sac Marin).

Récif double barrière

Ils sont constitués de deux récifs barrières en parallèle.
La Nouvelle-Calédonie et Mayotte présentent chacune des doubles barrières de corail, phénomène extrêmement rare dans le monde (il en existe moins de 10).

 

 

Lagon ©  Service Territorial de l'Environnement de Wallis et FutunaAtoll

C'est un récif corallien de haute mer. En forme d'anneau, il encercle un lagon de taille et de profondeur variable.
Le récif peut être continu et former un anneau fermé ou bien il peut-être discontinu et ainsi former un ensemble d'îles séparées par des passes reliant le lagon à l'océan.
On trouve des atolls en Polynésie française et en Nouvelle Calédonie. Clipperton ainsi que les îles Europa et Bassas da India (îles éparses) sont également des atolls.

Banc récifal

C'est un édifice corallien construit sur un haut fond en pleine mer.

Les récifs des collectivités françaises : quelques traits remarquables

• La France est le seul pays au monde à posséder des récifs coralliens dans les 3 océans, et ces contextes variés leur confèrent une diversité exceptionnelle
• Les récifs coralliens et leurs lagons couvrent près de 55.000 km² soit près de 10%, en surface, des récifs mondiaux (chiffres approximatifs)
• 20%  des  atolls  coralliens  du  monde  sont  situés  en Polynésie
• La barrière de Nouvelle-Calédonie est la seconde plus grande barrière récifale du monde (1.600 km en longueur développée)
• La Nouvelle-Calédonie et Mayotte présentent chacune des doubles récifs barrières, phénomène extrêmement rare dans le monde (il en existe moins de 10)
• Grâce en grande partie à la présence des récifs, la France possède l'une des plus vastes Zone Économique Exclusive du monde ; les collectivités de l'outre-mer représentent plus de 90% de l'espace maritime national