ACCÈS EXTRANET

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

INITIATIVE FRANCAISE
POUR LES RECIFS CORALLIENS

Services écosystémiques

Des services rendus par les écosystèmes à la société

Littoral ©  Service Territorial de l'Environnement de Wallis et FutunaLorsqu'ils sont en bonne santé, les récifs coralliens, les mangroves et les herbiers garantissent aux communautés humaines de nombreux services et contribuent au développement économique local. A titre d'illustration, les services rendus par les 4 500 k de récifs de Nouvelle-Calédonie sont estimés entre 190 et 320 millions d'Euros par an. Ceux de Martinique, avec les autres écosystèmes de mangroves et herbiers ont produit 245 millions d'Euros par an.

Ces études soulignent ainsi que les récifs coralliens, s'ils sont gérés correctement, contribuent au bien-être des collectivités par le biais de divers avantages quantifiables. Ainsi, il a été démontré que chaque euro investi dans la réserve naturelle de Saint Martin a produit aux alentours de 2 euros pour l'économie locale avec des bénéfices équivalents à plus de 1,2 millions d'Euros.

 

Les services des récifs coralliens, les mangroves et les herbiers vont depuis des bénéfices marchands comme la pêche ou le tourisme; des avantages « moins visibles » comme la protection contre la houle et la séquestration du carbone « bleu » jusqu'aux valeurs de legs que les populations locales seraient prêtes à payer pour préserver ces écosystèmes. D'autres services comme la régulation du climat ou la valeur d'assurance de la biodiversité ne sont pas inclues. Les valeurs estimées sont donc des valeurs minimales.

Le projet « TIT évaluation monétaire des récifs coralliens d'outre mer » est en phase d'estimation des bénéfices économiques produits par les récifs coralliens, les mangroves et les herbiers pour toutes les Collectivités d'Outre-Mer. L'objectif est de refléter, sous une forme homogène, la valeur des services rendus par les récifs et écosystèmes associés (mangroves et herbiers) et fournir des « chiffres-clés » pour décider.

Les principaux services écosystémiques des RCEA

 Tourisme et loisirs marins

Leurs qualités esthétiques et leurs potentiels récréatifs font des récifs coralliens une attraction touristique majeure. La valeur générée par les activités de tourisme provient des usages tels que la plongée, les sorties d'observation sous-marine, les sorties en bateaux et encore la plaisance qui sont directement liées aux récifs.
Une part importante de la richesse créée provient des dépenses liées à ces usages en hébergement, d'alimentation et de transport réalisées par les touristes.

Aux yeux des visiteurs, la qualité de conservation de ces écosystèmes ou encore leur richesse en espèces emblématiques, sont un des arguments majeurs de l'attractivité touristique (il a été estimé que pour 20% des touristes de Nouvelle-Calédonie, les récifs ont joué un rôle clé dans leur choix de destination).

Les processus écosystémiques du récif corallien sont ceux qui agissent sur l'attractivité d'un site pour les différents types de tourisme. Ainsi, nous pouvons citer la disponibilité de certaines conditions de l'habitat pour la reproduction ou comme refuge, la présence d'aliments ou de certaines espèces.

 

Approvisionnement en nourriture et opportunités de pêche artisanale

Les récifs coralliens renferment une grande variété de produits de la mer. Ils permettent l'existence d'une pêcherie commerciale qui représente une des sources de revenus pour les populations rurales contribuant ainsi à réduire l'exode rural. Plus de 10 000 personnes sont inscrites officiellement comme pêcheurs dans les COM. Ce chiffre est une valeur minimale car elle ne prend pas en compte la pêcherie commerciale non-déclarée. Dans certaines zones les pratiques de pêche vivrière prédominent et permettent d'améliorer les apports en protéines pour les foyers ruraux.

Les mangroves produisent une grande quantité de matière organique, du fait de leur structure végétale importante qui est à la base de la chaîne alimentaire complexe que l'on trouve dans ces milieux côtiers tropicaux. Ainsi, les mangroves permettent une vie marine abondante et productive et servent souvent de zones de frayage desquelles sont issus des juvéniles qui passeront le reste de leur vie dans d'autres milieux côtiers ou marins.

Les herbiers jouent un rôle écologique primordial pour le lagon. Leur feuillage abondant permet grâce à la photosynthèse de produire de l'oxygène en grande quantité. Il peut être utilisé par les organismes de l'herbier, mais également par ceux du récif corallien et de la mangrove qui l'entourent.

Les récifs coralliens, les mangroves et les herbiers favorisent aussi le développement d'activités autour de l'aquaculture, de la perliculture, de l'ornementation ou encore de la médecine. Les mangroves fournissent également d'autres ressources comme le bois dans le cas des mangroves.

 

Protection du littoral

Les écosystèmes coralliens participent à la préservation des littoraux des collectivités d'Outre-Mer. Barrières naturelles, ils agissent tels des remparts efficaces contre les fortes houles océaniques. Ils peuvent aussi atténuer l'impact des tsunamis. En réduisant l'ampleur des dégâts causés par ces phénomènes naturels, les récifs et mangroves génèrent des millions d'Euros d'économie chaque année.

Si les récifs et mangroves ne contribuaient pas à ce service de protection des côtes, une grande partie des bâtiments et infrastructures proches du niveau de la mer et jusqu'à un certaine distance à l'intérieur des terres se trouveraient menacés par l'action de la houle. Selon l'étude IFRECOR effectuée en Nouvelle-Calédonie, ce seraient plus de 11 200 logements qui tirent partie de cette protection naturellement crée par les récifs. La zone de Nouméa est la grande bénéficiaire de cette protection avec des économies pouvant atteindre 145 millions d'Euros chaque année.

 

Bio-prospection et recherche et éducation

Les organismes vivants dans les récifs peuvent être à l'origine de nouveaux médicaments, de compléments alimentaires ou encore de bases cosmétiques. Ce potentiel économique est encore peu exploité dans les COM. Si des bioprospections mettent au jour de nouvelles molécules valorisables, en plus des droits de prélèvement d'échantillons, le versement de royalties pour l'exploitation de ces substances par les laboratoires constitueraient une source de cash qui pourraient atteindre de 600 000 à 4 400 000 d'Euros par an par COM. Si les chances de succès commerciaux des bioprospections sont faibles, il est cependant indispensable de préserver la biodiversité des écosystèmes coralliens pour en conserver tout le potentiel de découverte.

Ces écosystèmes constituent une immense bibliothèque source de connaissances pour la recherche scientifique et une source d'information très utile pour l'éducation à l'environnement.

 

Assainissement des eaux

Les mangroves et herbiers possèdent une importante capacité de filtration. Par leur réseau racinaire complexe, ils assurent la filtration des eaux, empêchant ainsi l'étouffement du récif à cause de la sédimentation, ce qui est particulièrement important quand celles-ci alimentent les récifs coralliens qui nécessitent des eaux pauvres en éléments nutritifs.

Cette capacité provient du ralentissement des eaux par le dense réseau racinaire des palétuviers qui permet à de nombreux mollusques bivalves de filtrer l'eau aidés par la présence de bactéries dans l'eau et les sols. Un seul de ces  lamellibranches (bio indicateurs de la qualité de l'eau) peut filtrer plusieurs litres d'eau par heure (jusqu'à 300 fois son poids), éliminant non seulement les matières organiques mais également les bactéries, les virus, les polluants chimiques, les métaux et les autres toxines. Cet ensemble permet à la mangrove d'agir comme un filtre naturel à l'embouchure des cours d'eau.

 

Un risque pour les communautés locales

Des récifs coralliens dégradés peuvent entrainer :

  • la diminution des prises de pêche
  • une insécurité alimentaire due à une carence en protéines
  • une diminution des revenus du tourisme
  • une augmentation du risque d'érosion et de destruction des côtes par les catastrophes naturelles

Pour aujourd'hui et pour les générations futures, il est donc indispensable de préserver ces écosystèmes exceptionnels.